Jolasa est une série sur le thème des enfants dans le mouvement, et sur la perception de la permanence. Il s’agit de portraits de personnes jouant avec leurs enfants. Dans certaines peintures, nous pouvons voir le blanc inerte des visages, qui représente la douleur psychique de l’adulte.

« J’ai peint ce que je n’ai pas pu dire. » explique Ana Cabezas.

De manière conceptuelle, les peintures de Jolasa sont fragmentées. Les enfants jouent, ils bougent, ils mutent. Ils sont un jeu de paradoxes multiples : figuration-abstraction, grand-petit, définition-indéfini, surfaces planes-volume…

         L’artiste a voulu créer des images figuratives en mouvement et, en même temps, comme il s’agissait de peintures abstraites, changer la composition de la peinture en fonction des besoins du processus créatif.

         L’utilisation d’espaces vides comme part intégrante de la composition est caractéristique de cette série. Ces vides représentent tout ce qui nous échappe dans la perception subjective de la réalité, tout ce que nous ne pouvons pas définir avec des mots ou des couleurs.

 

Anne Broitman, artiste peintre a ouvert sa propre galerie en juillet 2010, la GALERIE D’ART ANNE BROITMAN à Biarritz,
dans laquelle plusieurs courants sont présentés (art brut, pop art, graff, figuration libre…).
On y découvre des artistes basques au talent confirmé ainsi que de jeunes artistes dont le potentiel est en devenir.
La galerie GAAB soutient les artistes en admirant la force et la puissance de leur travail, elle leur offre la liberté d’oser et de créer.
Cette galerie s’est donnée pour vocation de soutenir les artistes et de créer des dynamiques locales et internationales.