Iker Valle, ou la jeune création basque à l’honneur

galerie Anne BroitmanArtiste autodidacte, j’ai commencé à m’intéresser à l’art, notamment à la peinture, grâce à la gastronomie.
C’est à ce moment-là que je me suis rendu compte
de la nécessité 
de suivre mon propre instinct aussi j’ai commencé, avec un grand enthousiasme
et une forte détermination, un processus de formation non académique avec différents professeurs. 

Dans mon parcours professionnel, au cours des dernières années, j’ai utilisé différentes techniques comme moyen d’expression.
Récemment, j’ai centré mon travail sur la vision personnelle de la Côte Basque, en particulier
de la côte du Labourd, de la mer et son environnement naturel.
Nous vivons dans un emplacement privilégié, dans un environnement caractéristique où la côte est toujours présente, une partie intrinsèque de notre identité.
Ces œuvres sont un hommage à ce paysage naturel, où la mer et la côte sont les protagonistes.

La côte et le bord de la mer sont un musée naturel qui nous offre constamment des formes créées librement par l’érosion,
le temps et le devenir propre de la nature, sans influence humaine.
Nous devons protéger et aimer cette côte pour que tous nous puissions continuer à profiter de ce patrimoine naturel, exceptionnel.”
Présentes dans de nombreuses collections, les oeuvres d’Iker Valle sont exposées en France et en Espagne.